La Région bruxelloise met à la disposition de tous, dans le cadre de sa réforme de la régionalisation du bail, une grille des loyers sur https://loyers.brussels. Son objectif ? "Que vous soyez locataire ou bailleur, actuel ou futur, ce site vous permet de connaître le loyer indicatif de référence pour le bien que vous louez ou envisagez de louer. Et ce, en prenant en compte sa localisation et ses caractéristiques principales. Après avoir inscrit plusieurs critères comme le nombre de mètres carrés et le nombre de chambres, on arrive à une fourchette de prix." Jouir d'un garage ou d'espaces de rangement sont d'autres critères pris en compte. Tout comme les performances énergétiques du bien.

Que faut-il en penser ? Cette grille doit être utilisée avec les pincettes d'usage. L'information donnée est purement indicative. Car les prix bruxellois peuvent parfois varier sensiblement d'un pâté de maisons à un autre. Cela est dû à l'état d'entretien des biens, à la population qui y vit, à la réputation de la rue, etc. Les critères sont autant subjectifs qu'objectifs. Un exemple concret ? Raoul possède un appartement deux chambres de 65m² situé rue Théodore Roosevelt à Schaerbeek. "La fourchette de prix proposée (entre 655 € et 785€) est, à mes yeux, en dessous de la réalité locative du quartier, dit-il. Ma rue bénéficie d'un véritable engouement depuis l'élargissement de l'Europe. Il manque donc quelques dizaines d'euros pour s'approcher du prix réel d'une location."

"La présentation qui en est faite est fort à sens unique, estime par ailleurs le Syndicat des propriétaires et des copropriétaires (SNPC) dans un communiqué. En d'autres termes, la grille ne serait utile que pour les locataires et leur permettre de voir si le loyer demandé est dans les limites du marché ou si le loyer payé est excessif (...) Mais comme l'approche ne doit pas être à sens unique, il ne fait nul doute que ce sera une bonne chose sur le plan de l'information des bailleurs (...) Se rendre compte, pour un certain nombre d'entre eux, que les loyers qu'ils pratiquent sont trop bas, et le cas échéant, par la suite et dans le respect des dispositions légales, d'obtenir de leurs locataires une augmentation du loyer." Une arme à double tranchant, cette grille ? Wait and see.