C'est Acerta (services RH) qui le dit : entre le début et la fin de leur carrière, le revenu des indépendantes fait plus que tripler. Par revenu, il faut entendre le revenu professionnel net, c'est-à-dire le revenu professionnel brut après déduction des frais et des cotisations sociales, mais avant impôts. Le revenu annuel moyen des femmes (28.123 euros) est toujours inférieur de 18% à celui des hommes. La réalité générale du marché de l'emploi, selon laquelle les hommes gagnent plus que les femmes, s'applique également aux indépendants.

Acerta, qui a analysé les revenus de 280.000 indépendants, souligne aussi que la catégorie plus âgée (53-62 ans) gagne en moyenne trois fois plus que les plus jeunes (-22 ans). "Une des explications de l'écart salarial entre les indépendants starters et les indépendants plus âgés concerne les investissements que les débutants (surtout dans les professions libérales) doivent faire dans du matériel, détaille Fabienne Evrard, directrice chez Acerta. De ce fait, leur revenu baisse fortement durant la phase de démarrage. Les années représentent un autre déclencheur : les indépendants constituent progressivement leur portefeuille de clients. Un starter peut donc connaître des débuts difficiles, mais il peut espérer des jours meilleurs s'il tient bon."

Une autre information intéressante ressort de cette étude. Elle fait apparaître que le revenu des indépendantes progresse plus que celui de leurs confrères masculins depuis plusieurs années. Mais la route avant l'égalité salariale est encore longue. "En l'espace de cinq ans, les indépendantes gagnent pratiquement 2.513 € de plus par revenu annuel net. Leur revenu a augmenté de 8,5 % de plus que celui de leurs collègues masculins, précise Acerta dans un communiqué. Mais les indépendantes gagnent toujours significativement moins que les indépendants : en moyenne 28.123 € par an contre 34.424 €."

"Les indépendantes entreprennent un mouvement de rattrapage, conclut Fabienne Evrard. Dans nos chiffres, nous remarquons qu'un nombre croissant de femmes franchissent le pas vers l'entrepreneuriat, mais aussi que le revenu annuel des professions choisies (de plus en plus) par les femmes - comme coiffeuse, médecin de famille, avocate et dentiste - augmente plus que la moyenne."