Si l'on se base uniquement sur le revenu, 14,2% des seniors belges sont pauvres. Mais en combinant revenus et patrimoine, cette catégorie représente à peine 1,4%.

Cette manière plus large d'analyser la pauvreté fait également émerger une nouvelle catégorie de ménages qui encourent un risque de pauvreté: 5,6% ne sont pas pauvres du point de vue des revenus, mais ne possèdent pas suffisamment de patrimoine afin d'encaisser le choc de voir ces revenus supprimés.