Pile une heure avant le lever du soleil, rendez-vous sur le ponton du domaine de Virelles, le plus grand étang en réserve naturelle de Wallonie, convoité par environ cent septante espèces d'oiseaux et, bien sûr, par de nombreux amoureux de la nature. Peut-être y serez-vous accueillis par quelques derniers hululements de chouettes et verrez-vous encore quelques voltiges de chauve-souris avant que les oiseaux diurnes ne prennent la relève. En tout cas, vous serez certainement accueillis par un guide nature ! Après avoir reçu des pagaies et de brèves explications, vous prendrez place à bord d'un rabaska, une pirogue indienne de douze places. C'est parti pour glisser sur ce plan d'eau de quatre-vingts hectares et vivre, en silence, le passage entre la nuit et le jour...

Une balade intimiste

"L'idée est d'ouvrir ses sens, de se (re)connecter avec la nature de manière intimiste, dans une approche contemplative", confie d'emblée la formatrice nature Emilie Hennot qui, comme deux autres collègues, accompagne les amateurs durant les aubes des week-ends, du printemps jusqu'à la mi-octobre. Pour débuter la balade, le canoë se dirige vers la gigantesque roselière de cet étang, un dortoir à oiseaux, pour assister à leur éveil. "Il arrive que des centaines d'étourneaux y prennent leur envol, tous en même temps, dans un bruit aussi impressionnant qu'indescriptible ! Dans les milieux les plus délicats comme celui-ci, on arrête de pagayer pour observer et s'imprégner de l'ambiance du petit matin." Une ambiance qui devient carrément mystérieuse lorsque la brume s'invite sur l'étang, surtout en automne où s'ajoutent les toiles d'araignées perlées de rosée... Pas d'explications de la guide lors des moments contemplatifs. On profite juste du clapotis de l'eau et des chants des coucous, des grives musiciennes, des rousserolles effarvattes, des fauvettes à tête noire, des pics ou encore des grèbes castagneux qui nous emmènent dans des contrées exotiques. Epatant également, le balbuzard pêcheur lorsqu'il plonge dans l'étang après avoir repéré un poisson ! Après avoir longé les roseaux, le canoë traverse l'étang en contournant de petites îles où se reposent notamment des canards. Dans ces eaux calmes, on croise aussi des cygnes, des grandes aigrettes et d'autres espèces. Précisons que, lors de cette balade, vous n'apercevrez pas forcément toutes les espèces citées : la faune varie d'une saison à l'autre, d'un jour à l'autre, en fonction de la météo, etc. Surprise, donc !

Observez l'éveil des oiseaux, en canoë à Virelles

© DR

Une zone hyper préservée

La promenade nous mène ensuite vers la dite "zone de réserve intégrale". Ce milieu est encore plus préservé puisqu'il n'y a absolument aucune gestion humaine. "C'est une zone marécageuse avec plein de bois morts où la pirogue rentre dans le Ry Nicolas, affluent principal de l'étang, qui me rappelle le côté luxuriant et l'eau brunâtre de l'Amazonie...", précise Emilie Hennot. Ici, le castor a établi son territoire : on peut apercevoir des arbres rongés et, avec beaucoup de chance, l'animal lui-même ! En tout cas, une petite halte est prévue à cet endroit pour y découvrir ses traces. C'est l'occasion aussi de recevoir quelques informations sur l'usage de certaines plantes et d'en déguster comme la cardamine amère, liée aux milieux humides et goûtant le wasabi (la moutarde verte japonaise). On remonte ensuite à bord du canoë pour poursuivre le tour de l'étang. La balade dure trois bonnes heures. Une fois de retour sur la terre ferme, place aux éventuelles questions des pagayeurs d'un jour, souvent émerveillés par la biodiversité de ce site magique et sûrement sensibilisés à la fragilité des zones humides telles que la roselière et les marécages. Place aussi au petit déjeuner bio. Des produits locaux que l'on déguste à l'Aquascope en profitant une dernière fois de la vue sur ce paysage apaisant....

Aquascope de Virelles, 42 rue du Lac, 6461 Virelles. Les aubes sauvages (3h + petit-déjeuner ) : 25 € (entrée à l'Aquascope incluse) ; 250 €/canoë complet. Infos et réservations: 060 21 13 63 www.aquascope.be