Si vous souffrez de misophonie, vous êtes très sensible, par exemple, aux bruits produits par quelqu'un qui mastique, déglutit ou soupire. Les sentiments éprouvés sont alors le dégoût, l'angoisse et l'agression à l'entente de ces sons. Les misophones n'iront bien sûr pas agresser physiquement quelqu'un qui mange une pomme, mais ils ressentent quelque chose qu'ils ne peuvent pas exprimer. Une des conséquences est l'isolement. Difficile de prendre part à des fêtes et des dîners, ou de travailler à côté d'un collègue pour les personnes atteintes de ce trouble. Dans les pires des cas, la misophonie peut même mener à la rupture d'une relation.

L'Academisch Medisch Centrum (AMC) d'Amsterdam est le premier hôpital au monde à diagnostiquer la misophonie comme un trouble mental. Les chercheurs ne savent pas encore pourquoi elle touche certaines personnes et pas d'autres, mais les années de recherche et de traitement ont permis de trouver un certain nombre de solutions.

1. Remplacer le son. A l'entente d'un certain son, l'attention de la personne misophone sera exclusivement concentrée sur lui. Un conseil de l'AMC est de penser à des sons différents à la place, qui peuvent être similaires (ex : du papier qu'on déchire lorsque quelqu'un renifle, le bruit des pas sur des cailloux lorsque quelqu'un mâche une pomme). L'étude de l'AMC a montré que ce remplacement fonctionne et a mené à des améliorations.

2. Entrainer son attention. En plus du remplacement du son, le déplacement du centre d'attention peut également être une solution. Lors des traitements de l'AMC, les patients ont reçu une formation spéciale de l'attention où ils ont appris à la concentrer sur quelque chose d'autre.

3. Exercices de relaxation. Grâce à la relaxation, le dégoût et les réactions agressives et anxieuses pourront être diminués plus tard dans la journée. L'hôpital explique cependant que ce n'est pas une solution directe. La clé du succès pourrait venir d'une combinaison des trois solutions.

Et les bouchons d'oreille ? Selon l'AMC, ce n'est pas une si bonne idée. Leur utilisation ne fera qu'aggraver le problème et rendre la situation encore plus insupportable.

Source : Gezondheidsnet.nl / Traduction et adaptation : Olivia Lepropre