Un mariage ? Vous êtes le témoin. La mariée vous a demandé de préparer un discours. Aïe, caramba, vous vous voyez déjà les jambes tremblantes et la voix chevrotante devant l'assemblée. Au bureau cette fois, vous devez présenter les derniers chiffres de votre service devant les autres collaborateurs de l'entreprise. Le stress monte au fur et à mesure que l'échéance approche. Vous avez peur de ne pas être à la hauteur. Que faire ? Peut-être se plonger dans " La parole en public pour les timides, les stressée·s et autres tétanisé·e·s! ", une deuxième édition revue et augmentée parue chez Edipro. Cet ouvrage, bourré d'exemples pratiques et de conseils, a pour ambition de mettre la prise de parole en public à la portée de tous. Et ce, que ce soit devant 20 ou 200 personnes.

" C'est comme conduire une voiture : au début cela semble tellement complexe, voire impossible... et pourtant, on finit bien par avoir son permis de conduire ! ", avance Geneviève Smal, l'auteure. Cette diplômée en Communication et Management est qualifiée d'allumeuse, mais pour les raisons que vous croyez. Geneviève a simplement le don d'allumer cette... étincelle mystérieuse qui captive un public. Elle désire donner de cette confiance, de cette audace et de ce sens du verbe qui vous abandonnent traîtreusement au moment crucial. Son livre contient des exercices qui ont fait leurs preuves, mais aussi quelques récits relatant des prises de parole particulières, des exemples de présentations, et de nombreuses anecdotes aussi cocasses qu'émouvantes.

" Il est paradoxal de constater que tout le monde ou presque s'exprime très facilement sur les réseaux sociaux, déclare Geneviève Smal. Mais dès qu'il s'agit d'une prise de parole en public, c'est souvent une difficulté. Pourquoi ? Parce que tout le monde sait parler, donc tout le monde s'imagine pouvoir parler en public. Dès lors on ne se prépare pas ou pas assez. On se dit que l'on improvisera bien quelque chose. Ou alors, on prépare un texte écrit, mais sans le répéter à voix haute. Quand le moment de prendre la parole arrive, on se rend souvent compte que les phrases sont beaucoup trop longues, qu'elles tombent à plat ou pire : qu'on est passé à côté de ce qu'on voulait vraiment dire. " Il ne faut pas désespérer. Car la bonne nouvelle, " c'est que la prise de parole en public est accessible à tout le monde ! Bien sûr, certaines personnes sont naturellement plus douées, mais à force d'entraînement, tout le monde peut arriver à le faire et à le faire bien. "

Vaincre sa peur de parler en public
La parole en public pour les timides, les stressé·e·s et autres tétanisé·e·s! Geneviève Smal, edit. Edipro; 19 ?; ISBN : 978-2-87496-279-0