Le sp.a souhaite ainsi que les patients cancéreux dont le revenu annuel net ne dépasse pas 12.300 euros ne paient plus que 250 euros de ticket modérateur. "Cette mesure offre davantage de protection et de sécurité aux groupes les plus vulnérables pendant leur traitement", explique la parlementaire Karin Jiroflée. "La dernière chose dont les malades doivent se préoccuper, c'est l'argent", ajoute-t-elle.

Selon le sp.a, cette proposition coûterait 15 millions d'euros à la sécurité sociale. "Ce sont des cacahuètes pour l'Etat mais c'est très important pour le patient", soulignent encore les socialistes flamands.