Cette année encore, vous avez inscrit dans votre liste de bonnes résolutions : "faire plus de sport". Et c'est une très bonne idée. Une étude américaine a montré qu'une activité physique régulière rend notre matière grise beaucoup plus efficace. Pour en arriver à cette conclusion, des scientifiques de l'Université Duke (Caroline du Nord) ont passé plus de six mois à suivre un groupe de personnes âgées de plus ou moins 65 ans.

Aucun d'entre eux n'était ni physiquement actif, ni atteint de déclin cognitif ou de démence. Tous les participants ont été divisés en quatre groupes, chacun suivant un programme différent. Trois fois par semaine, le premier groupe avait un programme d'entraînement qui comprenait de la marche, du jogging ou du vélo. Le deuxième groupe a quant à lui reçu des conseils et des directives sur une alimentation saine pour le coeur, pauvre en sel, riche en fibres, en légumes et en fruits, en haricots, en noix et en produits complets. Dans le troisième groupe, tant le sport que l'alimentation étaient au programme, tandis que les participants du dernier groupe n'ont rien changé à leur mode de vie sédentaire.

Concentration et mémoire

Après six mois, tous les participants ont subi les mêmes tests de raisonnement qu'au début de l'étude. Le groupe qui avait commencé à bouger entre-temps avait obtenu de meilleurs résultats qu'il y a six mois. Les chercheurs ont calculé que les progrès étaient comparables à neuf années de vie. En particulier, leur raisonnement fonctionnel a été grandement amélioré. La " cure de rajeunissement " se manifestait principalement dans le domaine de l'exécution, comme la capacité de réguler son propre comportement, de se concentrer, d'exécuter ses idées et d'atteindre ses objectifs. Les scientifiques n'ont par contre pu constater aucune amélioration dans le fonctionnement de la mémoire.

Les personnes âgées qui n'ont suivi que les directives diététiques n'ont pas obtenu de meilleurs résultats aux tests mentaux. Mais les meilleurs résultats ont été obtenus par le groupe de participants qui combinait l'exercice et une nutrition adaptée trois fois par semaine. Selon les chercheurs, cela indique qu'une alimentation saine pour le coeur peut améliorer les effets de l'action physique. Enfin, les personnes du groupe témoin resté sédentaire ont vu leur capacité de raisonnement se détériorer légèrement, ce qui correspond à six mois de vieillissement.

Phase de vie

Bien qu'il s'agisse d'une étude à petite échelle, elle souligne, selon les spécialistes, l'importance des changements de mode de vie afin de contrer le déclin de la capacité de raisonnement chez les personnes de plus de 60 ans. Des interventions comme l'exercice régulier, la limitation du sel et l'ajout d'aliments riches en magnésium et en potassium au menu peuvent aider à maintenir le cerveau en meilleure condition pendant cette phase de la vie.

Mais que faire si vous avez de la difficulté à bouger en raison d'une maladie, de limitations physiques ou de douleurs ? "Nous devons nous débarrasser de l'idée que l'on ne peut pas bouger ", déclare Scott Hayes, chercheur à l'Ohio State University, à l'agence de presse Reuters. "Il existe de nombreuses autres façons d'être actif pour ces personnes à mobilité réduite ou atteintes d'autres problèmes de santé. Si courir ou marcher n'est pas possible, vous pouvez opter pour des mouvements sans charge tels que la natation, le vélo-intérieur ou des exercices de résistance."