Dans son dernier ouvrage, Sorcières, la puissance invaincue des femmes, l'essayiste française Monique Chollet l'exprime avec beaucoup de force (1) : la femme sans enfants est aujourd'hui, avec la femme âgée et la femme indépendante (veuve, célibataire), l'héritière directe de la sorcière d'autrefois. Quelles sont les raisons de ces femmes à refuser d'endosser le rôle que la société attend d'elle ? Il existe, bien sûr, autant de raisons de ne pas enfanter que de femmes. Parmi lesquelles le refus de mettre au monde un enfant qui n'a rien demandé dans une société brinquebalante et qui ne promet pas d'aller mieux, avec, en toile de fond, la catastrophe écologique qui menace. Pour beaucoup, ne pas avoir d'enfant, a permis de poursuivre leurs ambitions et de s'extraire de leur milieu social. D'autres ne souhaitaient pas reproduire le schéma de leur propre enfance malheureuse ou le schéma familial avec papa au boulot et maman aux fourneaux. D'autres encore préféraient se focaliser sur leur couple...D'aures enfin, préfèrent s'abstenir en l'absence de couple ou de travail de stable.
...